Taille de formation des arbres fruitiers au château du Coscro

  • -

Taille de formation des arbres fruitiers au château du Coscro

« A la Sainte Catherine tout bois prend racine ». Selon l’adage, le 25 novembre est la période idéale pour planter des fruitiers dans son jardin. C’est pourquoi, je vous propose une animation agrémentée de conseils pour vous permettre de planter vos nouveaux fruitiers dans les meilleures conditions avec les règles à suivre durant les trois premières années après plantation pour bien former ces arbres.

La taille de formation des fruitiers consiste à créer la future charpente ou ossature de l’arbre. En fonction de l’espace dont on dispose on choisira telle ou telle forme. Sur un petit espace on choisira plutôt une forme en espalier ou en axe vertical alors que si on dispose de beaucoup d’espace on pourra opter pour une forme haute-tige de plein vent. Ceci a son importance car on choisira un porte-greffe adapté à la forme que l’on aura choisie.

La taille de formation consistera ensuite à structurer la forme choisie par une sélection des branches et avec des coupes sur œils appropriées. L’objectif de cette taille est esthétique mais doit aussi permettre d’avoir une structure aérée afin d’éviter les frottements entre les branches qui créent des blessures et la libre circulation de l’air dans le feuillage évitera le développement de maladies fongiques. Une taille bien conduite doit également permettre à l’arbre fruitier de supporter la charge des fruits sans casser et d’obtenir des fruits de qualité tant au point de vue quantitatif que gustatif.

Cette animation aura lieu le samedi 22 novembre 2014à 14 heure au château du Coscro à Lignol 56160.
Prévoir un sécateur et des bottes.

 

IMG_0123


  • -
douve - coscro - chateau - bretagne

Le Domaine du Château du Coscro

 LE DOMAINE DU CHÂTEAU DU COSCRO

par Anne Allimant-Verdillon

Anne Allimant-Verdillon travaille depuis de nombreuses années au château du Coscro comme Archéologue et Historienne de l’Art des jardins Conseil en stratégie de restauration. A la suite de toutes ses recherches Anne Allimant-Verdillon a écrit un monumentum sur les découvertes faites sur le site du Coscro.

Entre terre et eau, minéral et végétal, architecture et histoire, les jardins historiques constituent des sujets d’étude d’une grande complexité que l’on ne peut aborder sans mises en place de protocoles spécifiques de recherches. L’expérience acquise depuis 20 ans à ce sujet nous a permis de mettre au point autour de ce domaine si particulier un certain nombre de principes généraux d’approches. Dans une vision à la fois macroscopique et microscopique des sites, s’y croisent de multiples thématiques parmi lesquelles s’imposent, entre autres, l’archéologie,l’histoire, l’architecture, la géologie, la botanique, l’hydraulique ou encore l’hydrogéologie. Outils nécessaire à la caractérisation des jardins,cette approche conjointe de domaines à la fois différenciés et complémentaires permet de cibler au mieux les problématiques d’implantations des sites étudiés, d’en reconnaître les spécificités et d’en évaluer les potentiels. En cela, elle se révèle un instrument des plus efficaces pour l’historien et pour le restaurateur.C’est dans ce cadre précis de la restauration à venir d’un jardin queMr et Mme Piquet, propriétaires du château du Coscro (Fig. 1 et 2) ont fait appel à nos services en 2002-2003. Ceci afin de répondre aux questions relatives à la création du jardin, à son histoire et à la gestion du site des origines à nos jours. Mais aussi de mieux comprendre comment le jardin avait été implanté et de saisir les techniques mises en place par ses concepteurs afin de palier aux problèmes inhérents au site (gestion de l’eau notamment). (…) La suite à découvrir dans le lien suivant.